SAF ou Sarl Azmi Frères, une référence du monde de l’accessoire et de la pièce de carrosserie

Date:

Parce que les marocains aiment choyer leur voiture et la rendre encore plus belle que lors de l’achat, les accessoiristes apparaissent comme des magiciens. Des magiciens très professionnels, au fait des tendances et des goûts, qui rend leur métier plus complexe qu’il en a l’air et dont l’exigence devient un laisser passer. Nous en avons eu la confirmation avec la société Azmi Frères et leur autre société, Pro Carrosserie Auto, venue en complément de l’activité historique. Reportage sur une belle histoire de famille.

Lorsqu’on passe devant le show-room d’Azmi Frères et le comptoir d’accueil de Pro Carrosserie Auto, rien ne laisse supposer que nous avons affaire à une entreprise familiale fondée en 1995 et animée par les membres de la famille, hommes et femmes de bonne volonté et épris de qualité. Certes, les livraisons incessantes d’accessoires venus de toutes les régions du monde tendent à révéler une activité beaucoup plus importante, de même que le choix des jantes accrochées au mur le laisse entendre. Mais nous sommes loin du compte et c’est grâce au récit de Imane Azmi que nous avons pu apprécier l’ampleur d’une entreprise dédiée à ce secteur finalement peu connu. Un secteur qui entre dans la famille par le petit magasin d’accessoires qu’avait monté le père des actuels patrons de la société dans les années 70, donnant sans doute l’envie aux enfants. C’est en 1995, en effet que Jamal Azmi (le grand frère) fonde la société Azmi Frères, spécialisée dans l’importation et la distribution d’accessoires. En 1995, la passion pour les autoradios, les lecteurs de CD et la mode des alarmes assurent la croissance de ces magasins d’accessoires que l’on trouve à côté de chez soi et qui sont livrés par les importateurs comme Azmi Frères. Il faut savoir bien acheter, anticiper les courants favorables pour tel ou tel matériel et bien stocker également. Petit à petit, grâce à un travail acharné, l’affaire s’agrandit et d’autres produits arrivent tandis que le management s’étoffe d’autres membres de la famille comme Abdelaziz frère de Jamal, le directeur général, qui s’occupe du show-room d’accessoires, sa sœur Mounia et Imane Azmi, l’actuelle gérante. « Ma sœur et moi avons beaucoup apporté en termes d’informatisation et d’administration à la société, du fait de nos études et surtout de notre jeune âge qui nous rendait ces domaines plus faciles à appréhender » commente Imane Azmi avant de préciser que Azmi Frères est géré sous SAP.

Savoir diversifier l’activité et rebondir

Comme nous l’évoquions, le métier semble facile alors que les contraintes se multiplient. En quelques années, le CD disparaît tandis que les constructeurs équipent en divertissement les véhicules en première monte, enlevant une partie de l’activité des accessoiristes. Des importateurs comme SAF – ils ne sont pas très nombreux – multiplient alors également les canaux de distribution en livrant les accessoiristes partout au Maroc, mais aussi la grande distribution et les groupes de distribution automobiles, les concessionnaires. En 2004, lorsque Imane Azmi rejoint la société, on n’en est pas encore au e-business, thème des études qui ne lui serviront pas d’ailleurs au préalable : « J’ai rejoint l’entreprise familiale parce que cela me plaisait et qu’il y avait du travail à accomplir, mais mes diplômes ne me servaient pas. D’ailleurs encore aujourd’hui, si mes connaissances aident pour la gestion sur Internet, et les réseaux sociaux, elles sont caduques pour la vente en ligne, parce que nos clients sont en BtoB et il est hors de question que nous nous mettions à vendre des produits sur la toile pouvant concurrencer nos clients ! » Mais 2004 est aussi le commencement des clients « grands comptes » comme Renault qui achètent pour les véhicules neufs et pour leurs concessions. Plusieurs raisons à cela, les groupes de distribution doivent personnaliser les véhicules à la demande des clients ou doivent pouvoir répondre aux habitudes des automobilistes marocains. Un groupe peut décider de changer toutes les jantes de ses véhicules parce que pour un type de modèle, les marocains préfèrent du 18 pouces au 17 pouces. C’est alors que SAF intervient et livre les nouvelles jantes tout en commercialisant sur un autre canal les jantes qui sont demandées par ailleurs. Un autre exemple est celui du tapis de sol pour lequel Azmi frères a complétement innové…

Le tapis de sol, de l’importation à la production

Bien connu pour la qualité des tapis de sol qu’ils importent, Azmi frères décide, en 2009, de sauter le pas et de se mettre à la fabrication pour apporter non seulement de la qualité en plus, mais surtout de la personnalisation. Un choix judicieux pour une activité qui, elle, continue de perdurer contre vents et marées. C’est pourquoi, ils se lancent dans la production en important de grands rouleaux de matière première. Ces rouleaux sont ensuite découpés et ajustés en fonction des demandes particulières. Les tapis de sol en moquette sont également prévus en série pour les accessoiristes en fonction des modes et des souhaits des clients. Comme pour la mode, le design évolue et doit s’adapter. Il en va de même pour les jantes. D’où une nécessité d’avoir un choix conséquent pour plaire aux différents goûts. Pour revenir sur les fameux tapis, Asmi frères livre tous les tapis pour Renault, Dacia et Opel, et également MG, Toyota, Ford, Nissan, Chery etc. En gros pour la majeure partie des véhicules du groupe Autohall, par exemple. Autant pour les grands groupes de distribution, les clients sont des responsables achat qui commandent par internet, autant pour les petits accessoiristes, il faut aller les voir régulièrement, discuter avec eux, « à l’ancienne » commente Imane Azmi qui y voit également des échanges précieux. « Nous récoltons beaucoup d’informations sur les attentes des automobilistes grâce à ces visites qui rendent, en outre, le commerce plus agréable. Ils en profitent pour discuter des promotions, des nouveautés, des dernières tendances. Parfois, il n’y a pas de ventes, c’est de la visite de courtoisie, ce qui tout aussi important que la qualité des produits qu’on propose. La relation clients constitue l’une de nos priorités. C’est pourquoi, nous avons une équipe de six commerciaux qui sillonnent le pays et voient le maximum de gens possibles tandis que je m’occupe des grands comptes à Casablanca, (pour la plupart d’entre eux) ».

Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre numéro de Rechange Maroc

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.maghreb-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires
Related

L’AMICA, fer de lance du « Made In Morocco » à Istanbul

Sur Automechanika Istanbul, l’AMICA avait organisé un pavillon marocain...

« Ce n’est pas le prix qu’il faut regarder, c’est le coût », Adil Raïs

Président de Siprof et de Plastex et engagé dans...

Premier Energizer Day chez Kaufmann

Dans le numéro de Rechange Maroc 35 (en ligne...

Norme antipollution Euro 6b au Maroc : prêt pour le changement ?

À partir de juillet 2024, une nouvelle réglementation entrera...