Norme antipollution Euro 6b au Maroc : prêt pour le changement ?

Date:

À partir de juillet 2024, une nouvelle réglementation entrera en vigueur au Maroc, obligeant tous les véhicules neufs à respecter la norme antipollution Euro 6B. Cette évolution suscite des interrogations quant à la préparation et aux ajustements nécessaires dans le secteur automobile, mettant en lumière les principaux défis et modifications à venir.

Selon une source du secteur automobile, la préparation est complète pour l’adoption imminente de la norme antipollution Euro 6b au Maroc à partir de juillet 2024. Cette nouvelle réglementation entraînera une augmentation potentielle des prix des véhicules jusqu’à 7% et exigera la conformité des moteurs de tous les nouveaux véhicules destinés à la vente sur le marché marocain, ce qui implique l’épuisement des stocks de véhicules non conformes.

Initiée par un arrêté ministériel daté du 5 août 2021, la norme Euro 6b a été introduite le 1er janvier 2023 au Maroc pour remplacer la norme Euro 4. Désormais, toute homologation de véhicule neuf destiné au marché marocain dépend de la conformité de son moteur à cette norme. Selon notre interlocuteur, cette évolution était prévisible depuis son annonce en 2017, avec une préparation entamée il y a sept ans. Il a souligné également que cette norme est en vigueur en Europe depuis plus de six ou sept ans, confirmant l’anticipation de son adoption au Maroc.

Cette nouvelle réglementation concerne spécifiquement les véhicules légers, comprenant les voitures particulières (VP) et les véhicules utilitaires légers (VUL). En vertu de cette norme Euro 6b qui entrera en vigueur en juillet 2024 au Maroc, ces catégories de véhicules devront respecter des normes plus strictes en matière d’émissions polluantes. Cependant, les bus et poids lourds bénéficieront d’un délai supplémentaire de deux ans avant d’être soumis à ces nouvelles exigences. Cette dérogation a été accordée par le gouvernement à la demande des professionnels du transport routier, permettant ainsi à ces secteurs de s’adapter progressivement aux nouvelles normes environnementales sans perturber leurs opérations actuelles.

Impact financier : quelle augmentation des prix avec la norme Euro 6b ?

La récente adoption de la norme Euro 6b au Maroc entraînera un changement significatif dans le secteur automobile, se traduisant principalement par une réduction des émissions polluantes des véhicules légers tels que les voitures particulières et les utilitaires légers. Selon notre source, cette norme vise à améliorer la qualité de l’air et à atténuer les effets néfastes sur l’environnement, ce qui constitue un aspect positif majeur de cette réglementation.

La norme Euro 6b impose des seuils d’émission plus stricts pour quatre principaux polluants : le monoxyde de carbone, les hydrocarbures imbrûlés, l’oxyde d’azote et les particules fines. Cela s’inscrit dans une initiative plus large de lutte contre le réchauffement climatique, visant à réduire l’impact des transports sur l’environnement en limitant les émissions nocives.

Outre les bénéfices environnementaux, l’application de la norme Euro 6b entraînera des défis financiers pour les constructeurs et les consommateurs. Selon notre source, la mise en conformité des moteurs avec cette norme nécessite des investissements importants en recherche et développement, entraînant ainsi un surcoût. Comparativement aux hausses de prix récentes dues à l’inflation mondiale et à l’augmentation des coûts des matières premières liées à la pandémie de Covid-19, ce surcoût reste relativement modéré. Au cours des cinq dernières années, les prix des véhicules ont déjà augmenté de plus de 25%, dont entre 3% et 7% sont attribuables aux exigences de la norme Euro 6b, selon les types de véhicules et les politiques des constructeurs.

Cette transition vers la norme Euro 6b représente donc un double défi pour le secteur automobile marocain : d’une part, répondre aux normes environnementales plus strictes pour réduire l’impact écologique des véhicules, et d’autre part, gérer les implications financières de cette mise à niveau technologique nécessaire.

Les importateurs ont-ils épuisé leurs stocks non conformes à la norme Euro 6b ?

« Nous disposions d’un délai d’un an pour écouler nos stocks de véhicules non conformes à la norme Euro 6b, lequel a été prolongé de six mois et se termine à la fin du mois de juin de cette année », a précisé notre source. « Toutes les marques ont pris les mesures nécessaires pour éliminer leurs stocks avant cette échéance, et nous sommes confiants quant à notre capacité à le faire sans difficulté ». « À partir de juillet 2024, aucun véhicule non conforme à l’Euro 6b ne pourra être immatriculé », a-t-elle conclut. En effet, les opérateurs ont bénéficié d’un délai initial de douze mois pour épuiser leurs stocks, prolongé de six mois sur demande de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM). Déjà depuis le 1er janvier 2024, tout modèle ne répondant pas à cette norme n’était plus autorisé à être immatriculé.

Cependant, à travers des discussions téléphoniques non officielles avec d’autres importateurs de marques automobiles au Maroc, nous avons constaté que certaines entreprises éprouvent des difficultés à liquider leur stock non conforme à la nouvelle réglementation avant la fin de juin 2024. Certaines marques ont déjà reçu des modèles équipés de la nouvelle motorisation mais n’ont pas encore communiqué à ce sujet, préférant écouler leurs anciens modèles en maximisant les ventes à travers des campagnes publicitaires numériques ou traditionnelles. Par exemple, une marque allemande a récemment offert des remises très alléchantes atteignant jusqu’à 70.000 DH sur ses modèles équipés de motorisations conformes à la norme Euro 4.

Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre numéro de Rechange Maroc numéro 36 Spécial Automechanika

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.maghreb-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles similaires
Related

L’AMICA, fer de lance du « Made In Morocco » à Istanbul

Sur Automechanika Istanbul, l’AMICA avait organisé un pavillon marocain...

« Ce n’est pas le prix qu’il faut regarder, c’est le coût », Adil Raïs

Président de Siprof et de Plastex et engagé dans...

Premier Energizer Day chez Kaufmann

Dans le numéro de Rechange Maroc 35 (en ligne...