GIPAM : une rencontre hors normes !

Date:

Jeu de mots un peu osé pour caractériser la rencontre qui a eu lieu à la demande du Gipam avec les responsables du CETIEV et d’IMANOR, attestant de la volonté du Gipam, affichée pendant le salon M.A.T., de multiplier les actions pour professionnaliser la filière tout en travaillant avec les pouvoirs publics et les institutions professionnelles. Une rencontre hors normes, effectivement, pour évoquer les normes et les démarches à suivre pour être en conformité avec les nouvelles réglementations en vigueur.

Réunis à l’initiative du Gipam, les membres de du groupement (Une trentaine de personnes) ont assisté avec beaucoup d’intérêt à cette réunion d’information et de formation délivrée par le Cetiev, l’organisme de contrôle du respect des normes et IMANOR, l’institut de normalisation marocain. Comme l’explique Driss Guennoun, président du GIPAM : « Nous avons fait intervenir IMANOR qui fait les normes et le CETIEV qui en assure le contrôle pour voir comment cela fonctionne et aussi pour qu’il n’y ait pas de malentendu sur qui fait quoi ».

Et surtout. Surtout, il y avait un grand sujet que les membres voulaient aborder à savoir la question des délais. En clair, les membres ne sont pas opposés aux contrôles d’autant plus que ces contrôles sont également là pour protéger leur activité, mais, en tant que chefs d’entreprise ayant affaire à des clients, ils voulaient demander le respect de délais courts pour ces contrôles. Un problème de relations clients auquel vient vite se greffer un autre tout aussi important, le coût financier supporté par les entreprises outre le contrôle lui-même, à savoir ceux générés par les immobilisations des marchandises au port.

L’une des solutions serait sans doute d’établir une base de données au sein du CETIEV afin de déterminer quels sont les produits qui reviennent à l’identique et qui ont déjà subi toute une batterie de tests par l’équipementier fournisseur et expéditeur. Le Cetiev a bien noté les remarques tout en précisant que l’organisme appliquait des réglementations établies par le Ministère seul juge de la manière dont il faut procéder.

Une réunion très riche dont nous ferons l’écho plus longuement dans le prochain Rechange Maroc, et une réunion qui révèle une fois de plus que la communication entre les professionnels et les institutions résout bien des problèmes et évite les oppositions de principe.

Hervé Daigueperce
Hervé Daiguepercehttps://www.maghreb-rechange.com
Rédacteur en chef d'Algérie Rechange, de Rechange Maroc, de Tunisie Rechange et de Rechange Maghreb.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img
spot_img

Articles similaires
Related

AUTOMECHANIKA Francfort : le retour de la Grand-Messe !

A Paris sous la houlette d’Olaf Musshof, le directeur...

Coup magistral des voitures de collection au salon Automechanika de Francfort

CommuniquéSous la devise "Where Passion meets Business", les professionnels...

VINFAST conclut un partenariat avec MOBIVIA

WinFast Auto (Nasdaq: VFS) annonce la signature d'un partenariat...