Sarl Benzouai Lyes : le choix coréen !

Sarl Benzouai Lyes : le choix coréen !

Spécialiste de la pièce pour véhicules coréens et de la pièce de rechange automobile depuis toujours, Lyes Benzouai gère l’approvisionnement des pièces en prenant en compte les souhaits de tous les consommateurs, et en n’en laissant aucun sur le bord de la route ! Plus qu’un spécialiste, Lyes Benzouai agit comme si une mission lui avait était confiée : impressionnant !

Rencontrer Lyes Benzouai, c’est un peu comme découvrir les sources de la passion, et cette passion est entièrement tournée vers la pièce de rechange automobile, à laquelle il consacre tout son temps et prodigue tous ses efforts. En choisissant la pièce coréenne, il opte pour un secteur plus réservé, plus élitiste, plus exigeant aussi, lorsqu’on veut satisfaire tout le monde. Pour rien au monde, pourtant, Lyes Benzouai ne céderait sa place dans l’entreprise familiale, son métier de cœur : « Même si je gagnais des milliards à côté, je resterais dans la pièce de rechange ». Voilà qui est dit et nous renvoie à la fondation de l’entreprise par son père : « Mon père a fondé l’entreprise et nous a transmis à mes frères et à moi la passion de la pièce détachée et aussi le respect de la qualité et de l’honnêteté. Nous ne touchons pas à la contrefaçon et là aussi c’est ce que nous a transmis notre père. Il nous a élevés comme ça, en nous assenant que l’honnêteté dans ce métier était indispensable pour inspirer la confiance nécessaire aux relations avec nos clients. C’est resté comme cela et j’espère que je vais réussir à inculquer la même chose à mes enfants ». Seule différence, Lyes Benzouai ne transige pas avec les études et envoie ses enfants accomplir leur parcours scolaire et universitaire dans les meilleurs établissements pour qu’ils sortent diplômés. « Je veux qu’ils fassent de bonnes études et qu’ils reviennent, s’ils en ont envie, dans la pièce, mais ils doivent avoir le choix. C’est pourquoi, je préfère qu’ils ne s’attachent pas trop au métier avant qu’ils ne finissent leurs études. Je n’avais pas 14 ans que j’étais déjà si impliqué dans ce métier que je ne souhaitais pas faire autre chose ! Et dans l’entreprise, nous comptons six de mes frères ! La société familiale est toujours gagnante car on donne le maximum ». Dans la famille, il semblerait que la pièce agisse comme un aimant. Nous-mêmes en sortant …Mais revenons au début.

La pièce coréenne en professionnel averti et exigeant 

Si Lyes Benzouai s’est d’abord laissé emporter par la passion, il ne s’est jamais départi d’un solide professionnalisme qu’il accroît au fur et à mesure de l’expérience. Fondée en 1990 par son père et dédiée aux pièces pour Peugeot à Renault, elle se transforme en 2010 pour s’inviter sur le marché des véhicules coréens, Hyundai et Kia : « De plus en plus de véhicules de ces marques arrivaient en Algérie, et constituaient, pour les pièces, des volumes qui commençaient à être intéressants. En outre, les petits utilitaires à prix très attractifs, les 4×4 abordables étaient plébiscités face, par exemple, aux 4×4 européens toujours hors de prix. Nous nous sommes dirigés vers ce marché en travaillant les gammes et bien sûr le sourcing. Pour revenir sur la compétitivité, aujourd’hui encore, on peut s’acheter trois VUL de marque SEID pour le prix d’une Clio, ou pour le prix d’une injection en Europe, en gros à 70 000 dinars, changer de moteur sur un petit véhicule chinois de moteur sur un petit véhicule chinois. Les véhicules chinois sont très compétitifs » 

Et le sujet de la logistique, Lyes Benzouai, le connaît bien, lui qui importe 80 % des pièces qu’il commercialise de Corée, après avoir effectué un sourcing élaboré, partant des équipementiers livrant en première monte les usines de Hyundai Kia. C’est ainsi qu’il s’approvisionne en Inde pour les pièces pour les petits véhicules Hyundai i10, i20, petits et moyens de gamme parce que l’usine de Hyundai est là-bas. « Nous sommes importateurs et distributeurs exclusifs de certaines marques. Nous espérant avoir beaucoup plus dans les années à venir. Même si le marché est plus restreint que Peugeot ou Renault, cela fait beaucoup de pièces et de chiffre à réaliser. »

Retrouvez le reportage complet dans Algérie Rechange Spécial Equip Auto numéro 40

Réagir

Your email address will not be published.